share

« Horus : une solution interne, mais aussi relationnelle »

Associés chez IBGraf, Matthieu Moor et Bruno Roloux nous expliquent pourquoi, selon eux, Horus n’en a pas fini d’innover et de conquérir le marché.

 

Active depuis 1982 en Belgique et au Luxembourg, la société IBGraf est spécialisée dans l’intégration de solutions de gestion au service des PME et des fiduciaires. Elle compte aujourd’hui 45 collaborateurs et 2500 clients. Une de ses plus-values ? « L’accent mis sur une veille technologique permanente, avance Matthieu Moor, directeur commercial. Nous voulons être au plus près des attentes du marché mais aussi les anticiper. » Du coup, quand Horus Software a pointé le bout de son nez, chez IBGraf, on a d’abord été interpellé…puis bluffé. « Horus revoit complètement la manière de travailler en fiduciaire : l’intelligence artificielle, et le traitement d’un très grand nombre de données qu’elle permet, sont au cœur de l’architecture», explique Bruno Roloux, directeur technique et financier. « Précisément, ce qui m’impressionne, c’est la rapidité d’information et le gain de temps sur les imputations, mais aussi l’intégration d’une application permettant, par exemple, d’injecter sa facturation en direct. » Au rayon des fonctionnalités, Matthieu Moor, lui, retient surtout « l’application mobile intégrant des fonctions de collecte, de messagerie, de reporting, de facturation et même de payement. Le tout en ‘on time’ avec l’Horus Office de la fiduciaire.»

 

Approche collective

 

On comprend vite que c’est la création d’une solution double, s’adressant tant aux fiduciaires qu’à leurs clients, qui plait le plus aux deux associés. «En effet, pour les fiduciaires, Horus répond aussi bien à un besoin interne que relationnel », explique Matthieu Moor. « Dans les retours d’expérience, on sent que nos clients apprécient énormément la double facette d’Horus. D’un côté, il y a un logiciel qui conserve une vraie logique comptable, et leur permet de tendre vers une plus haute valeur ajoutée. De l’autre, il y a une application qui répond aux besoins des entrepreneurs, par exemple avec une possibilité de suivi de la trésorerie en temps réel. » Mais la philosophie de mise en relation va encore plus loin : « La société Horus elle-même montre une vraie volonté de connexion avec les utilisateurs, explique Bruno Roloux. C’est-à-dire qu’ils sont vraiment à l’écoute de leurs clients et des propositions d’amélioration. Ils ont une ligne directrice claire, mais ne sont pas du tout braqués. » « Dans sa manière d’avancer, Horus montre une vraie dimension humaine et bienveillante », rebondit son associé.

 

Aujourd’hui, IBGraf considère qu’une majorité du marché des fiduciaires a adopté (ou va adopter) Horus Software dans un avenir proche. Et l’intégrateur croit grandement en la solution. «Pour l’instant, l’intelligence artificielle permet surtout une automatisation de l’encodage et une amélioration du traitement des données. Mais, bientôt, Horus pourrait ouvrir la voie aux analyses prédictives dans le domaine de la comptabilité », conclut Matthieu Moor.

Laissez-nous vos coordonnées afin que nous puissions vous rappeler




quis, Phasellus odio Praesent dolor. id, dolor efficitur. mattis eget commodo amet,