share

Tranche de vie : à l’origine du nom « Horus »

Dans cette rubrique, Horus partage avec vous les moments forts et les défis qui jalonnent la vie d’une PME. Et si ces « tranches de vie » vous aident dans la gestion de votre propre société, c’est encore mieux !

 

Vous vous êtes toujours demandé d’où venait le nom « Horus », ainsi que notre logo ? Alors cet article est pour vous.

 

Évidemment, rien n’est le fruit du hasard : un nom percutant et un logo rapidement identifiable sont essentiels pour se lancer sur le marché. « A la base, nous cherchions un mot de deux syllabes, facile à retenir dans nos trois langues nationales (me suis permis de rajouter l’allemand pour faire plaisir aux gars des cantons)», explique Philippe Tailleur, CEO de Horus.

 

Voilà pour la coté pragmatique ! Mais les fondateurs de la future PME voulaient aussi un nom et un visuel évoquant la philosophie du logiciel : « prendre de la hauteur en gardant une vue claire sur les détails, voir loin pour anticiper, être rapide et précis. »

 

Toutes les qualités d’un oiseau de proie, dont le faucon est un représentant connu…

« L’idée d’utiliser le faucon comme symbole de l’entreprise s’est en effet très vite imposée, se rappelle Laura Baudinet, responsable du marketing. Au fil des réflexions, nous en sommes arrivés à Horus. Il s’agit d’une divinité égyptienne à tête de faucon, mais aussi d’un mot en deux syllabes, qui répond aux critères que nous voulions remplir. De plus, mettre un animal dans le logo nous semblait porteur. Il suffit de penser au renard de Firefox, au cheval de Ferrari ou au taureau de Jupiler pour comprendre la force visuelle que cela dégage »

 

Dernière étape : taper « Horus » sur les moteurs de recherche pour s’assurer que le nom n’était pas déjà massivement utilisé. Et, une fois le test réussi, trouver un bon graphiste. Le choix de la couleur bleue ? « Elle représente beaucoup de choses positives, mais je souligne la confiance, qui est le type de relation que nous souhaitons établir avec nos partenaires et nos clients », explique Laura Baudinet.

 

L’astuce d’Horus

Quand on a le nez dans le guidon, pas toujours évident d’avoir les idées claires.
En fait, le nom « Horus » n’est pas l’idée d’un membre de la société …. Mais celle d’une personne extérieure au projet, qui associait spontanément le concept du faucon au dieu de la mythologie égyptienne.

 

Pour trouver un nom percutant, ouvrir le dernier stade de la réflexion à un large public peut être très enrichissant. Des personnes avec du recul peuvent être étonnamment créatives. Elles ont aussi le type de neutralité qu’afficheront le marché et le grand public au moment de recevoir un nouveau produit.

Laissez-nous vos coordonnées afin que nous puissions vous rappeler